En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Imprimer
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Les nouvelles procédures d'approche des avions à l'atterrissage de Roissy et Orly mises en place en novembre 2011 par la précédente ministre de l'environnement et des transports ne sont pas vraiment grenello-compatibles !

Un document officiel de la compagnie Air France détaille le coût engendré par ce nouveau dispositif à Roissy. Il correspond à une consommation supplémentaire de 8 millions d'euros par an, 10 000 tonnes de kérosène et 30 000 tonnes de CO2 et Air France n'est qu'un utilisateur parmi d'autres de Roissy.