Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Le 6 avril 2013, à l’issue de son assemblée générale tenue à Magny-les-Hameaux, l’Union des Amis du Pnr de la Haute Vallée de Chevreuse a organisé une présentation publique sur le thème :

« Etangs et rigoles royales
un patrimoine méconnu ».

Au XVIIe siècle, pour alimenter les grandes eaux du château de Versailles, tout un réseau de collecte a été imaginé :

  • Le relèvement des eaux de la Bièvre ;
  • le pompage des eaux de la Seine avec la machine de Marly ;
  • le drainage des plateaux de Saclay et de Rambouillet, avec pour conséquence l’assainissement de ces territoires et leur ouverture à l’agriculture ;
  • le détournement des eaux de l’Eure à Pontgouin (Eure et Loir), travail colossal abandonné en 1688 par manque de moyens et dont il reste quelques traces comme l’aqueduc de Maintenon.

Le détournement d’une partie des eaux de la Loire a même été envisagé !

Tout a commencé par une introduction de monsieur Pascal Clerc, directeur du SMAGER (Syndicat Mixte d’Aménagement et de Gestion des Etangs et Rigoles) suivie de la diffusion d’un petit film de présentation du « réseau supérieur » des étangs et rigoles géré par le syndicat.

Monsieur Marcel Lefort, auteur du film «Chronologie d’une histoire des grandes eaux : la rigole royale ou le grand lit de rivière », a pris la suite en nous dévoilant les mystères du réseau supérieur, son histoire, sa construction, son tracé, …

presentation Marcel Lefort

Pour finir, Gérard Delattre, président de l’ADER (Association des étangs et rigoles du plateau de Saclay) nous a parlé du « réseau inférieur » que l’association voudrait voir inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.